Notre auto école vous propose cette opportunité ouverte à tous

Comment ça marche ?

Le « permis à un euro par jour »* a été mis en place par l’État avec les établissements de crédit, les sociétés de financement et les écoles de conduite partenaires du dispositif, pour aider les jeunes de 15 à 25 ans à financer leur formation au permis de conduire.

Qui peut en bénéficier ?

  • Vous avez entre 15 et 25 ans révolus à la date de votre inscription dans une école de conduite partenaire.
  • Vous pouvez obtenir un prêt « permis à un euro par jour » même si vous bénéficiez déjà d’une aide publique, qu’elle émane d’une collectivité locale (commune, conseil départemental, conseil régional) ou de l’État.

Comment en bénéficier ?

Après avoir déterminé le nombre prévisionnel d’heures nécessaires pour une bonne préparation, l’enseignant établit un devis pour la formation au permis. Vous signez alors un contrat avec l’école de conduite.
Prenez rendez-vous dans une banque, un établissement de crédit, une société de financement ou un organisme associé (assurance, etc.), également partenaires, pour l’examen du dossier de prêt.
En fonction du montant du contrat de formation de l’école de conduite, quatre niveaux de prêts sont proposés : 600, 800, 1 000 ou 1 200 euros sous réserve de n’avoir jamais bénéficié d’un prêt « permis à un euro par jour ».
Le montant du prêt est fixé dès le départ entre l’établissement financier et vous. Il ne peut dépasser celui du contrat de formation mais peut lui être inférieur ou égal, conformément
aux niveaux de prêts proposés, et ne pourra plus être modifié.
Un prêt complémentaire de 300 euros peut être attribué au candidat ayant déjà bénéficié d’un prêt pour une formation au permis de conduire (après un échec à l’épreuve pratique du permis de conduire). Il ne peut être attribué qu’une seule fois et pour une même catégorie de permis. Le cumul des deux prêts pourra atteindre un montant maximal de 1 500 euros.
L’établissement prêteur décide d’accepter ou non le dossier. Il peut exiger des garanties et notamment vous demander un justificatif de revenus. Si ces derniers sont insuffisants, l’établissement financier peut exiger un cautionnement ou un coemprunt. Si vous êtes mineur, ce sont vos parents qui souscrivent l’emprunt.
Une fois le prêt accordé et après le délai légal de quatorze jours de rétractation, l’établissement financier verse le montant du prêt à l’école de conduite. Vous remboursez le prêt à l’établissement prêteur sur la base de mensualités qui ne peuvent excéder 30 euros par mois.

Quels avantages ?

Côté financier
Il n’est plus nécessaire d’avancer la somme totale du coût du permis de conduire.
Vous souscrivez un prêt dont le montant des intérêts est pris en charge par l’État et aucun frais de dossier ne vous seront prélevés par l’établissement prêteur.
Côté formation
Le « permis à un euro par jour » vous permet d’avoir une relation simple avec votre école de conduite. Pour être partenaire du dispositif, celle-ci s’est engagée sur la transparence des tarifs et des prestations proposées ainsi que sur la qualité de la formation dispensée.
Elle offre également une garantie financière : vous êtes assuré, en cas de défaillance financière de sa part, de récupérer les sommes versées pour les prestations non consommées.
En contrepartie de ces avantages, vous vous engagez à suivre assidûment la formation.

Pour quelles catégories de permis ?

Le « permis à un euro par jour » facilite l’accès à une inscription à une formation à la conduite de véhicules de la catégorie B (véhicules légers, en formation traditionnelle ou en apprentissage anticipé de la conduite ou en conduite supervisée) ou de la catégorie A1 (motocyclettes dont la cylindrée n’excède pas 125 cm3, et dont la puissance n’excède pas 11 Kw ou un trois-roues d’une puissance maximale de 15 Kw) et de la catégorie A2 (motocyclettes dont la puissance n’excède pas 35 kW ou un trois-roues d’une puissance maximale de 15 Kw).